« Chez l’enfant, le jeu s’immisce dans tous les comportements, toutes les activités ou démarches qu’il entreprend, contrôle et structure, et cela à tout moment et en tous lieux, dès que l’occasion s’en présente. (…)

Le jeu lui-même n’a rien d’obligatoire, il répond à une motivation intrinsèque et a sa propre raison d’être, sans être une fin en soi.

Le jeu fait intervenir l’apprentissage de l’autonomie et de l’activité physique, mentale ou émotionnelle, et il peut se pratiquer soit seul, soit en groupe. Il peut revêtir une multitude de formes, qui évoluent au cours de l’enfance.

Le jeu se caractérise par l’amusement qu’il procure, une certaine incertitude, les défis, la souplesse et l’absence de productivité. La cohésion de ces facteurs fait du jeu une source de plaisir, que l’enfant a envie de prolonger.

Alors que le jeu est souvent considéré comme une activité non essentielle, le Comité (des droits de l’enfant) réaffirme qu’il constitue un aspect fondamental et vital des plaisirs de l’enfance, ainsi qu’une composante essentielle du développement physique, social, cognitif, émotionnel et spirituel ».

Extrait de l’observation générale no17 sur le droit de l’enfant au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives et de participer à la vie culturelle et artistique (art. 31 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant).

En savoir plus sur l’Observation générale portant sur le droit de jouer et de se livrer à des activités récréatives.

Notre association soutient l’article 31 de la CIDE :

L’association Jouer pour Vivre a pour objet :

– de promouvoir le droit des enfants à jouer tel que décrit dans l’article 31 de la Convention, internationale des droits de l’enfant,

– de valoriser, comprendre et promouvoir le jeu libre et créatif en France pour tous les âges, et plus particulièrement pour les enfants et les communautés dans lesquelles ils vivent comme les écoles et toutes autres organisations liées à leur développement et leur éducation,

– de sensibiliser au développement durable la communauté éducative (parents, enseignants, animateurs…) et les enfants, par la réutilisation d’objets dans le cadre de l’économie circulaire,

– de proposer des formations aux techniques de travailleur et facilitateur du jeu à destination d’un public large (parents, animateurs, instituteurs et autres),

– de conseiller sur les environnements, les équipements et les techniques pour faciliter le jeu dans les collectivités d’enfants,

– de constituer et animer un réseau de partenaires membres de l’association sur le territoire national.

(Extrait Art 2 des statuts de l’association Jouer pour Vivre)

Inscrivez vous pour recevoir nos infos

:

Retour haut de page